Langue française

La promotion de la langue française constitue un élément majeur de l’œuvre de Lionel Groulx et constitue l’un des grands objectifs généraux du plan d’action triennal de la Fondation. Pour cette raison, la Fondation s’implique activement au sein de la coalition Partenaires pour un Québec français (PQF), dont les actions visent la défense et le renforcement de la Charte de la langue française, et soutient le Mouvement Québec français (MQF) et l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française (ASULF).

Publications récentes sur la situation du français au Québec

Voyez ou revoyez l'entretien entre Lucia Ferretti, historienne et professeure et Myriam D'Arcy, directrice générale de la Fondation : «Notre État français: nous l'aurons, nous l'avons, nous ne l'avons plus, l'aurons-nous? – Plus de cinquante ans de luttes pour la langue (1969-2022)».
15 mai 2022
La Fondation Lionel-Groulx accueille avec enthousiasme le dépôt du projet de loi 96 intitulé Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français, la première réforme linguistique structurante depuis l’adoption de la loi 101 en 1977.
Le 24 novembre 2020, les élues et élus de l’Assemblée nationale ont clairement affirmé que la situation de la langue française au Québec nécessite une action gouvernementale forte.
La Fondation Lionel-Groulx et le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) rendent public les résultats d’un sondage réalisé par la firme Léger en septembre dernier.
Le livre est écrit par Guillaume Rousseau et François Côté, en collaboration avec l’Institut de recherche sur le Québec (IRQ) et le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ).
Les Partenaires pour un Québec français (PQF) croient nécessaire la création d’un poste de Commissaire à la langue française, nommé par l’Assemblée nationale. De cette façon, tout soupçon de partialité dans la mise en portrait de l’état du français au Québec serait dissipé.
En rendant public votre énoncé budgétaire le 15 novembre dernier, vous avez tué dans l’œuf le projet de création de l’Université française de l’Ontario, bafouant ainsi les droits les plus légitimes des 500 000 Franco-Ontariens.
Parmi la minorité de personnes immigrantes qui suivent un cours de français, plus de 90% de celles qui le complètent seraient incapables de fonctionner au quotidien en français. Que conclure sinon que la politique gouvernementale de francisation des nouveaux arrivants est un fiasco?
La Fondation Lionel-Groulx et le MNQ dévoilent aujourd’hui les résultats d’un sondage réalisé du 23 au 26 mars dernier, auprès d’un échantillon représentatif de 1021 résidents du Québec.
Au cours des 20 derniers mois, les Partenaires pour un Québec français ont rencontré à sept reprises les ministres libéraux successifs responsables de la Charte de la langue française afin qu'ils apportent des bonifications législatives et réglementaires à la Charte de la langue française.

Une série d’articles portant sur des évènements et des figures marquantes, les principales politiques et lois linguistiques, les jugements qui ont affaibli la Charte de la langue française, ainsi que la démolinguistique.

En septembre 2021, la Fondation présentait devant la commission parlementaire son mémoire sur le projet de loi 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français. À travers huit recommandations fortes, la Fondation entend attirer l’attention du gouvernement sur les outils indispensables pour redresser la situation du français et lui assurer un avenir prometteur.

Une série de quatre ciné-conférences sur la francophonie nord-américaine, animée par le journaliste et chroniqueur Michel Coulombe et le documentariste André Gladu.

 

À l’occasion du 40e anniversaire de la Charte québécoise de la langue française, la table de concertation Partenaires pour un Québec français (PQF), dont la Fondation Lionel-Groulx fait partie, lance une campagne nationale de fierté sur la loi 101.