Langue française

La promotion de la langue française constitue un élément majeur de l’œuvre de Lionel Groulx et constitue l’un des grands objectifs généraux du plan d’action triennal de la Fondation. Pour cette raison, la Fondation s’implique activement au sein de la coalition Partenaires pour un Québec français (PQF), dont les actions visent la défense et le renforcement de la Charte de la langue française, et soutient le Mouvement Québec français (MQF) et l’Association pour le soutien et l’usage de la langue française (ASULF).

Publications récentes sur la situation du français au Québec

À l’occasion du 40e anniversaire de la Charte québécoise de la langue française, la table de concertation Partenaires pour un Québec français (PQF) lance une campagne nationale de fierté sous le thème : « La loi 101 : 40 ans de fierté. Toujours à la mode, depuis 1977 ».
Il y a un siècle, en 1912, le gouvernement de l’Ontario adoptait une mesure visant à interdire l’usage du français dans les écoles fréquentées par les élèves franco-ontariens et à faire de l’anglais la seule langue d’enseignement.
Règlement XVII (Ontario)

Une série d’articles portant sur des évènements et des figures marquantes, les principales politiques et lois linguistiques, les jugements qui ont affaibli la Charte de la langue française, ainsi que la démolinguistique.

En septembre 2021, la Fondation présentait devant la commission parlementaire son mémoire sur le projet de loi 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français. À travers huit recommandations fortes, la Fondation entend attirer l’attention du gouvernement sur les outils indispensables pour redresser la situation du français et lui assurer un avenir prometteur.

Une série de quatre ciné-conférences sur la francophonie nord-américaine, animée par le journaliste et chroniqueur Michel Coulombe et le documentariste André Gladu.

 

À l’occasion du 40e anniversaire de la Charte québécoise de la langue française, la table de concertation Partenaires pour un Québec français (PQF), dont la Fondation Lionel-Groulx fait partie, lance une campagne nationale de fierté sur la loi 101.