Le prix Jean-Éthier-Blais

Le prix Jean-Éthier-Blais, doté d’une bourse de 3000 $, récompense chaque année l’auteur de la meilleure œuvre de critique littéraire (entendue au sens large et comprenant les études et les biographies), écrite en français, publiée au Québec l’année précédente, et portant sur un aspect, un écrivain ou une œuvre de la littérature québécoise de langue française. Suivant les dernières volontés de l’écrivain, ce prix a été institué en 1997 par la Fondation Lionel-Groulx, dont Jean Éthier-Blais était président au moment de son décès survenu le 12 décembre 1995. Ce dernier a légué à la Fondation Lionel-Groulx la majeure partie de sa bibliothèque, la totalité de ses archives ainsi qu’une somme importante destinée notamment à la création de ce prix.

Règlements du prix

Les ouvrages soumis doivent :

  1. Être publiés au Québec entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédente.
  2. Être rédigés en français. Les traductions ne sont pas admises.
  3. Porter sur un ou des auteurs québécois ou sur divers aspects ou courants de la littérature québécoise.

La critique littéraire est entendue au sens large ; essais, biographies, études, éditions critiques et ouvrages collectifs sont acceptés.

L’éditeur est prié d’envoyer quatre exemplaires de chaque ouvrage avant le 15 mai à l’adresse suivante :

Fondation Lionel-Groulx
261, avenue Bloomfield
Outremont (Québec) H2V 3R6

avec la mention : Prix Jean-Éthier-Blais. L’éditeur du lauréat devra remettre 3 exemplaires à la Fondation, au besoin.

Le jury fera connaître sa décision à l’automne de l’année en cours.

Le prix est doté d’une bourse de trois mille dollars (3000 $) versée à l’auteur ou partagée entre les coauteurs.

David Bélanger et Thomas Carrier-Lafleur se méritent le prix Jean-Éthier-Blais 2020 pour l'ouvrage «Il s’est écarté. Enquête sur la mort de François Paradis», Montréal, Éditions Nota bene, 2019.
Nous avons décerné le prix Jean-Éthier-Blais à Marie-Frédérique Desbiens, auteure de l'ouvrage «Le premier romantisme au Canada. Entre engagement littéraire et politique». Cette étude propose une relecture du romantisme dans la littérature québécoise du XIXe siècle, dans un dialogue fécond avec le romantisme d’autres nations alors périphériques ou en voie de constitution politique comme la Pologne, l’Irlande, l’Allemagne ou l’Italie.
«Les journaux intimes et personnels au Québec» est une étude pionnière qui éclaire un corpus négligé et méconnu. Manon Auger montre qu’il s’agit d’un genre littéraire à part entière.
Alex Gagnon est récompensé pour «La communauté du dehors», et Frédéric Rondeau pour «Le manque en partage», tous deux publiés aux Presses de l'Université de Montréal. D’une qualité remarquable, les deux ouvrages retenus illustrent la diversité des objets et des approches qui définissent aujourd’hui la critique littéraire.
Les œuvres récompensées sont «De Saint-Denys Garneau», (Boréal, 2015) et «Un poète et son double : Jean Narrache – Émile Coderre. 1893-1970» (l’Hexagone, 2015).
L'auteure se voit remettre le Prix Jean-Éthier-Blais pour «De Marie de l’Incarnation à Nelly Arcan. Se dire, se faire par l’écriture intime», Montréal, Boréal, 2014.
Au confluent de la littérature et de l’histoire, l'essai «Évangéline. Contes d’Amérique» retrace les multiples formes prises par le mythe d’Évangéline à partir de sa première formulation américaine dans le long poème de Longfellow.
«D’un royaume à l’autre» est un essai personnel, pertinent, cultivé, qui se mesure avec courage à ce qu’il y a d’impensable dans l’œuvre de l’auteur de Pierre Vadeboncoeur.
Les œuvres récompensées sont «Le sursis littéraire. Politique de Gauvreau, Miron, Aquin», ainsi que «Gaston Miron. La vie d’un homme».
Avec «L’archipel de Caïn. Pierre Perrault et l’écriture du territoire», Daniel Laforest comble une lacune importante dans les études consacrées au poète et cinéaste québécois.

Écrivain, critique littéraire, diplomate et professeur de littérature française et québécoise, Jean Éthier-Blais est considéré comme l’un des grands écrivains de la littérature franco-ontarienne et québécoise, avec une œuvre importante comprenant romans, essais et recueils de poésie.

Le jury 2022 du prix Jean-Éthier-Blais sera présidé par Mme Lucie Hotte de l'Université d'Ottawa.

Vous trouverez ici tous les lauréats et toutes les lauréates du prix Jean-Éthier-Blais depuis sa création en 1997.