Traduit par Joanne L’Heureux et Susan Mann Trofimenkoff.
Cinquième volume 1926-1931 : Retour à l'Histoire; Sixième volume 1931-1939 : Une période laborieuse.
Troisième volume 1920-1928 : À la direction de L'Action française; Quatrième volume 1920-1928 : À la direction de L'Action française (suite et fin).
Dernière œuvre du chanoine Lionel Groulx, qui en achevait le manuscrit quelques mois avant sa mort. En nous présentant le plus remarquable des gouverneurs de la Nouvelle-France au XVIIIe siècle, l'auteur brosse un tableau vivant et vigoureux de la Nouvelle-France à la veille de la guerre de Sept-Ans.
Premier volume 1878-1915 : De la naissance de l'auteur à son départ de Valleyfield; Deuxième volume 1915-1920 : De l'arrivée à Montréal à la direction de L'Action française.
Textes choisis et présentés par Benoît Lacroix, professeur à l’Université de Montréal.
Essai à propos de Marie Guyart de l'Incarnation (1599-1672), fondatrice des Ursulines de Québec en 1639.
Les conférences qui forment la matière de ce livre sont des écrits de circonstances qui, diverses en apparence, sont toutes issues de cette question que nous nous posons depuis qu'est apparu devant Québec le tragique et impénétrable Wolfe.
Maintes fois, depuis qu'on m'a cru sorti de la vie active, l'on m'a tenu ce propos : «Que pensez-vous de l'actuel bouillonnement des idées dans l'État du Québec?»
Conférence prononcée par le chanoine Lionel Groulx, à l’issue du déjeuner de clôture du dix-huitième congrès annuel de la Fédération des Sociétés Saint-Jean-Baptiste du Québec le 7 juin 1964.