Figures marquantes de notre histoire : Louis-Joseph et Julie Papineau

4 sep 2019

Député au parlement provincial, orateur de l’Assemblée législative et chef incontesté des forces réformistes de la province, Papineau devient l’homme politique le plus en vue du Bas-Canada dans les années 1830. Il est au sommet de sa popularité en 1837 quand le gouvernement colonial lance un mandat d’arrestation à son endroit et que le mouvement de résistance politique qu’il dirige se transforme en lutte armée. L’exil de Louis-Joseph entre 1837 et 1845, la maladie et la mort de leurs enfants et parents, les inquiétudes de Julie sur le sort de sa famille sont autant de sujets profondément touchants abordés dans leurs échanges épistolaires qui permettent de mettre un visage humain sur un couple au statut mythique dans la mémoire des Québécois et Québécoises.

Date : 4 septembre 2019 à 19 h
Invité : Louis-Georges Harvey, historien
Animateur : Éric Bédard, historien
Lieu : Auditorium de la Grande Bibliothèque
Titre de la rencontre : Louis-Joseph (1786-1871) et Julie Papineau (1795-1862)
Photo : Bibliothèque et Archives Canada, domaine public

À propos de Louis-Georges Harvey

Spécialiste de l’histoire politique et de l’histoire culturelle, Louis-Georges Harvey a été professeur au département d’histoire de l’Université Bishop jusqu’à sa retraite en 2018. Il a été élu à la Société des Dix en 2011. Son ouvrage Le Printemps de l’Amérique française. Américanité, anticolonialisme et républicanisme dans le discours politique québécois, 1805-1837 (Boréal, 2005) a contesté les interprétations dominantes du mouvement patriote. Il a aussi collaboré à la préparation de l’ouvrage De la République en Amérique française. Anthologie pédagogique des discours républicains au Québec, 1703-1967 (Septentrion, 2013). Parmi ses plus récentes contributions à l’histoire notons « D’O’Connell à Robespierre : les représentations de Louis-Joseph Papineau dans la presse anglophone du Bas-Canada, 1827-1837 », Cahiers des Dix, vol. 72 (2018), p.97-143 ; « Le moment républicain du Bas-Canada », Recherches sociographiques, vol. 58, no 1 (2017), p. 181-194 ; « La métropole contestée : le sort incertain de Montréal et l’intégrité du territoire québécois, 1828-1860 », Cahiers des Dix, vol. 70 (2016), p. 1-42.

Texte de l’invité

Peu de couples ont marqué l’histoire du Québec comme Louis-Joseph Papineau et son épouse Julie Bruneau Papineau. Conservée aux Archives nationales du Québec et aux Archives nationales du Canada, la volumineuse correspondance du couple Papineau a été éditée et publiée au cours des dernières décennies grâce aux efforts titanesques de Georges Aubin et Renée Blanchet. Julie Bruneau et Louis-Joseph Papineau ont échangé plus de 600 lettres sur une période de quatre décennies constituant ainsi un corpus documentaire qui se démarque tant par son volume que par les sujets qui y sont abordés. D’une part, Louis-Joseph Papineau tient son épouse au courant de ses activités politiques et des enjeux auxquels les parlementaires bas-canadiens font face. Puis, il consigne dans ses lettres à Julie ses impressions de voyage lorsqu’il est en Europe et aux États-Unis, et il y raconte sa vie à Paris lorsque les époux vivent une longue séparation entre 1843 et 1845. De son propre aveu, les lettres qu’il rédige à l’intention de Julie doivent également servir un jour à la rédaction d’une histoire du parlementarisme bas-canadien, un ouvrage qu’il n’aurait jamais eu le temps d'entreprendre.