Figures marquantes de notre histoire : La Bolduc (1894-1941)

5 mai 2021

Mary Travers, madame Édouard Bolduc, La Bolduc. Une Québécoise au destin singulier, extraordinaire et tragique. Rien ne prédestinait cette femme, mère de famille, à devenir musicienne professionnelle, chanteuse et auteure. Bien que sa carrière fût brève à cause de la maladie, son œuvre prolonge sa présence et sa mémoire année après année. Madame Bolduc incarne une icône de la culture populaire québécoise : quelles en sont les raisons? Pourquoi sommes-nous encore imprégnés de ses chansons dans le Québec du XXIe siècle? Quelles sont les principales qualités des textes et des interprétations de Madame Bolduc? Entre faits et légendes, l’image publique de Mary Travers nous parvient par un miroir déformant du temps qui passe, des trop rares témoignages et du rapport amour-haine que cette femme a provoqué, bien malgré elle, adulée et incomprise en son temps par un peuple en mal d’identité.

Date : 5 mai 2021 à 19 h
Invité : Steve Normandin, auteur-compositeur-interprète
Animateur : Éric Bédard, historien
Lieu : En webdiffusion
Photo : Wikimédia Commons, domaine public.

Notes biographiques

Depuis vingt-cinq ans, Steve Normandin chante sur les scènes du monde avec son piano et son accordéon comme compagnons de route. En plus d’être auteur-compositeur-interprète, il met ses talents d’accompagnateur au service de Clémence Des Rochers, Marie Michèle Desrosiers, Raymond Lévesque, Isabelle Boulay, Paule-Andrée Cassidy, Suzie LeBlanc et Robert Lepage. Steve Normandin se passionne pour les disques 78 tours et les partitions anciennes : son intérêt marqué pour la musique populaire le révèle comme consultant lors d’importantes expositions (bals populaires et accordéonistes de Saint-Pierre et Miquelon à L’Arche – Musée et Archives en 2012, Paris en Scène au Musée de la civilisation de Québec en 2013. Depuis 2014, il est invité comme chroniqueur à l’émission Aujourd’hui l’Histoire diffusée sur Ici Première Radio-Canada. Steve Normandin partage son temps entre son Québec natal et sa France d’adoption, où il demeure depuis février 2015.